Remplir sa déclaration fiscale peut mettre les nerfs à rude épreuve. Le meilleur moyen pour éviter d’en arriver là est de bien se préparer à ce rite annuel ou de nous confier votre déclaration.

Nous établissons les déclarations d’impôts des personnes physiques et morales. Nous contrôlons ces déclarations d’impôts sur le logiciel de l’Etat de Vaud, effectuons le contrôle de la taxation et défendons votre dossier en cas de réclamation et recours.

Outre les conseils fiscaux, nous planifions votre fiscalité à court, moyen et long terme, ceci spécialement au travers de la tenue de votre comptabilité.
Qui est imposé à la source?

Tous les travailleurs étrangers domiciliés ou en séjour en Suisse qui ne sont pas au bénéfice d’une autorisation d’établissement (permis C), les personnes qui, sans être domiciliées ou en séjour en Suisse, exercent pendant une courte période une activité lucrative...

Cela vous cause des problèmes et les barèmes cantonaux de l’impôt à la source vous rebutent: nous vous suppléons dans ce labyrinthe administratif.

L’impôt sur les gains immobiliers n’est pas votre spécialité?
Le contribuable qui vend son immeuble doit s’acquitter d’un impôt sur le bénéfice qu’il a obtenu à cette occasion. Le secteur des gains immobiliers envoie une déclaration spéciale à remplir afin de déterminer le gain exact.

Comme pour les autres déclarations fiscales, nous nous chargeons de le faire à votre place, en tenant compte de l’impôt complémentaire sur immeubles en regard des droits de mutation si nécessaire.
Succession

Si la Confédération n'impose pas les successions, tous les cantons (à l'exception toutefois de celui de SZ) prélèvent en revanche un tel impôt, chacun le faisant d'ailleurs selon ses propres règles, sa propre législation.

La délimitation de la souveraineté fiscale, selon la pratique du Tribunal Fédéral, est le canton où le défunt possédait son dernier domicile qui est principe autorisé à percevoir un impôt sur les successions frappant la fortune mobilière.

Quant à la fortune immobilière, elle est en revanche imposée dans le canton où les immeubles sont sis.

En Suisse, nous avons deux systèmes un peu particuliers:

L'impôt sur la masse successorale (qui est perçu avant le partage de celle-ci) d'une personne défunte, sans tenir compte du nombre d'héritiers ni de leurs liens de parenté. Ce système est appliqué uniquement dans les cantons des GR et SO.

L'impôt sur les parts héréditaires est utilisé dans la quasi-totalité des autres cantons. L'impôt sur les parts héréditaires est prélevé sur la part de chaque héritier (ou légataire) et peut par conséquent être calculé en fonction du montant de celle-ci. Il a ainsi l'avantage de pouvoir être en tout temps échelonné selon le degré de parenté, aménagé de façon progressive en fonction de l'importance de la part ou encore suivant d'autres critères personnels.

En matière d'impôt sur les successions, ce sont donc les héritiers du défunt ainsi que les légataires qui sont redevables de l'impôt.

Harmoniser tout cela est une affaire de professionnels. Nous pouvons établir votre inventaire successoral, récupérer l'impôt anticipé de la succession, nous occuper de toute cette lourde administration et vous soulager un temps soit peu pendant ces instants pénibles. Si nécessaire, nous faisons le lien avec les études de notaires ou d'avocats pour défendre vos intérêts.